L'algorithme de Brittish Petroleum est pratiquement la même du Flying Letters de John Maeda, qui le précède de quelques 4 ou 5 années. Comme celui-ci, Brittish Petroleum - mais oui, il s'agit d'une publicité animée pour la célèbre société pétrolière — utilise un array fixe qui enregistre tous les points de la souris dans son déplacement. On place la souris à l'endroit A, B, C, puis D de l'écran, et les feuilles de l'animation se placent elles aussi à chacun de ces points (A, B, C, puis D) mais décalés, donnant un effet des petits canards qui suivent en ligne leur maman.

Il est intéressant de noter que cette machine suit historiquement celle de Yellowtail, qui est une extrapolation beaucoup plus riche de cette algorithme de départ. Il est, artistiquement, presque une régression vers des algorithmes plus illustratives d'eux-mêmes, surtout quand nous observons l'évolution par la suite du travail de Golan Levin et comment d'une machine à l'autre il développe une écriture de plus en plus personelle. Nous l'incluons au moins ici pour rappeler qu'un algorithme peut s'exprimer à travers différentes machines, de différents artistes, et témoigne en quelque sorte d'un laboratoire collective (ou presque) et de plus en plus transparent une fois que nous arrivons à lire l'algorithme à travers son fonctionnement.